Depuis le 1er septembre 2014, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) remplace le crédit d’impôt développement durable (CIDD). Pour les dépenses effectuées du 1er janvier 2015 à maintenant, il faudra appliquer les règles du CITE pour calculer votre crédit d’impôt.

Le crédit d’impôt est une mesure fiscale permettant à tous les foyers d’être remboursés à hauteur de 30% des sommes engagées pour certains travaux de rénovation énergétique (chauffage, isolation, installation d’équipements fonctionnant aux énergies renouvelables).

 

Quel est le montant du crédit d’impôt  ?

crédit d'impôt de 30%

Le montant du CITE est égal à 30% du montant des matériaux, équipements et appareils éligibles.

Pour les travaux d’isolation, le crédit d’impôt s’applique aux matériaux ainsi qu’à leur pose.

https://www.economie.gouv.fr/cedef/economie-energie-credit-dimpot

 

 

Le crédit d’impôt  en 2018 puis à partir de 2019. Explications !

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est prolongé jusqu’à fin décembre 2018 pour les travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique avec un taux de 30% des dépenses engagées, plafonnées à 8000€, 16000€ pour un couple, plus 400€ par personne à charge sur une période de 5 ans., puis sera transformé  en 2019 en prime versée dès l’achèvement des travaux.

Cet ajustement permettra d’aider les foyers ayant des revenus modestes et possédant souvent une trésorerie peu élevée.

Les  règles à respecter pour obtenir un crédit d’impôt à 30% ?

Pour obtenir un crédit d’impôt pour la transition énergétique vous devez respecter des conditions précises :

  • Être domicilié et travailler en France ;
  • Réaliser vos travaux au sein de votre habitation principale ;
  • Être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit du logement dans lequel les travaux  sont effectués ;
  • Vérifier l’ancienneté du logement ;
  • Respecter les indicateurs de performance des matériaux et équipements ;
  • Depuis le 1er janvier 2015, le professionnel ayant réalisé les travaux doit être labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) à la date d’engagement des travaux, et donc porter le signe de qualité relatif à son métier (QualiBois, QualiPAC, QualiBat, etc.).

Ces conditions ont pour but de vous guider dans une démarche d’économies d’énergie efficace,  et en utilisant les matériaux adéquats.

 

Déclarer des travaux de rénovation énergétique sur votre déclaration de revenus !

Vous trouverez les réductions et crédits d’impôt sur le nouveau formulaire n° 2042 RICI, disponible également sur impots.gouv.fr

crédit d'impôt concernant les dépenses pour la transition énergétique
déclaration fiscale pour bénéficier du crédit d’impôt, case à renseigner pour bénéficier du crédit d’impôt